L’actualité vue par les blogues du Front narional

http://www.fn-franchecomte.com

http://www.fn-franchecomte.com fnfranchecomtesennerichChers internautes, chers compatriotes,

Nous sommes ravis de vous accueillir sur le site Internet des fédérations et des élus régionaux du FRONT NATIONAL de Franche-Comté.

Loin de toute censure médiatique, vous découvrirez les communiqués de presse de nos cadres et responsables ainsi que les interventions et les différentes actions de notre groupe au Conseil régional de Franche-Comté.

Sur ce site vous pourrez également prendre connaissance des dates de réunions et grands rendez-vous des fédérations FN du Doubs, du Jura, de Haute-Saône et du Territoire de Belfort.

La Lettre aux Maires rédigée par notre groupe d’élus régionaux ainsi que Le National Comtois, le petit bulletin de liaison des adhérents FN de Franche-Comté sont en ligne !

Sans oublier le lien direct avec le site officiel du Mouvement de Jean-Marie LE PEN.

En quelques clics, vous vous apercevrez vite que le FRONT NATIONAL est un Mouvement d’avenir, dynamique, plein de bon sens et qui finalement ne fait que « dire tout haut, ce que vous pensez tout bas ! ».

Alors bonne visite ! Informez-vous et n’hésitez surtout pas à nous contacter pour plus de renseignements !

Robert SENNERICH

Secrétaire Régional

FN de Franche-Comté

Secrétaire Départemental FN 25

10 septembre, 2010 à 22:27 | Commentaires (0) | Permalien


http://www.frontnational16.fr/

Ils nous ont dit : « On va vous tuer devant votre mère ! »

  Interviewé mercredi par un journaliste d’Europe 1, Nabil, dont le frère Mohamed a été littéralement massacré samedi soir sous les yeux de sa famille par une bande ethnique des Mureaux (Présent d’hier), a fait le récit à la fois accablant et terrifiant de cette agression sauvage dont les siens ont été victimes. Un cas hélas emblématique de cette barbarie qui n’a fait que croître en France ces dernières années : insupportable, intolérable, inadmissible, mais dont l’Etat, par incompétence et surtout par lâcheté, semble pourtant s’accommoder.

« Ils ne sont pas venus pour comprendre, ils sont venus pour faire la guerre », a ainsi raconté Nabil, la voix étranglée par l’émotion. « A la base, c’est parti d’un accident. On a voulu faire un constat, ils n’étaient pas de cet avis. Apparemment, les constats, c’étaient pour les Français, selon eux… » Une précision qui a fait dire très justement à Marie-Christine Arnautu, secrétaire régionale du FN en Ile-de-France, que « dans l’esprit de ses assassins, parce qu’il s’appelait Mohamed, il devait naturellement bafouer les lois françaises. (…) Terrible conclusion de la part de ces groupuscules qui refusent et combattent toute assimilation à la Nation française »…

Mais le terrible récit de Nabil ne s’arrête pas là : « Une fois qu’on a appelé la police, a ajouté le jeune homme, ils ont appelé leurs copains. A leur arrivée, les individus n’ont pas cherché à comprendre. Ils nous ont dit : “On va vous tuer devant votre mère”. C’était ça leur programme : “on va les finir” ».  « On va les finir »… Comme les enfants de cette pauvre famille de nordistes, lynchés par une vingtaine de « jeunes » au parc Asterix le mois dernier, simplement parce qu’ils avaient refusé de laisser ces voyous ethniques doubler tout le monde dans la file d’attente. Comme ce jeune Français poignardé dans la banlieue lyonnaise parce qu’il avait refusé de donner une cigarette. Comme cet autre, à Toulouse, à deux pas du Capitole, passé à tabac par une bande ethnique et dont la fiancée a été violée, juste parce qu’ils avaient refusé de donner aux barbares une cigarette…

Chaque mois, chaque semaine, chaque jour apporte son lot supplémentaire d’agressions toujours plus barbares, toujours plus sauvages, sans que les autorités ni les médias n’osent dire d’où vient cette barbarie et pourquoi elle n’a fait que monter en puissance lors de ces dernières années.( Page 1/2 7127 )

Comme le soulignait un policier, « ce sont les petites (sic) bandes habituelles et leurs membres que nous avons déjà arrêtés de nombreuses fois ». Des « jeunes » qui agissent en toute impunité ou presque. Ainsi Marine Le Pen avait-elle raison de rappeler mercredi que ce tabassage était de l’« entière responsabilité » du gouvernement et de l’Etat. Etat dont, rappelons-le, la première des fonctions régaliennes n’est autre que d’assurer la sécurité de ses citoyens.

Or, rappelait la vice-présidente du FN, « ces nouveaux barbares sont les enfants de la haine, de l’impunité et du laxisme et cette sauvagerie inouïe est de l’entière responsabilité d’un gouvernement qui se refuse à mesurer l’extrême gravité de la situation et de donner aux forces de police les moyens réels de remettre de l’ordre dans notre pays ». Et Marine Le Pen de dénoncer « l’aveuglement criminel du pouvoir Sarkozy qui sabre dans les effectifs de police et de gendarmerie en supprimant 3 000 postes d’ici 2012, au moment où la délinquance enregistre une nouvelle progression (457 380 actes de violence recensés entre juin 2009 et mai 2010) ».

FRANCK DELETRAZ

Article extrait du n° 7127 de Présent, du Vendredi 2 juillet 2010

10 septembre, 2010 à 22:13 | Commentaires (0) | Permalien


http://www.fnj-auvergne.com/

 

Affaire de la « capote géante » : pour que l’(in)justice ne fasse pas taire les nationaux !

 Capote_géante

Abondamment commentée dans la presse de ces derniers jours, la condamnation d’Alexandre Simmonot – secrétaire départemental FN, conseiller municipal de Taverny (Val d’Oise) – à 10.000 € d’amende réjouit les bien pensants du microcosme politique. Avec pareille sanction financière, c’est une arme de dissuasion massive qui a été utilisée par la justice, dont le message peut ainsi s’interpréter : « Ne vous en prenez pas aux symboles du vivre-ensemble ni à ceux des pseudo-grandes causes nationales imposées par les lobbies, sinon… ».

 

Qu’un élu fasse recouvrir un obélisque de sa ville par un préservatif géant – pour la modiquesomme de 9.000 € pris dans les poches de ses administrés – paraît normal pour les faiseurs d’opinion.

Qu’un autre élu crève d’un coup de clef cette œuvre obscène, potentiellement choquante pour les enfants de la commune concernée, et le cirque médiatico-judiciaire se met en branle !

Alexandre Simmonnot n’ayant violenté personne, le seul moyen de faire un exemple consistait à infliger une amende suffisante pour « casser les reins » d’un simple citoyen comme lui : les juges n’ont pas hésité à user de cette facilité…

 

Pendant ce temps, des racailles incendient des bâtiments publics, dégradent des biens communaux ou brûlent le drapeau français en toute impunité. Lorsque ces individus sont interpellés – ce qui est rare –, ils sont le plus souvent condamnés à des peines symboliques (travaux d’intérêt général, versement d’1 euro et autres admonestations solennelles) ; leur jeunesse constitue sans doute une excuse…

Jeune, Alexandre l’est également, et sera bientôt père : en le contraignant à s’endetter, la justice prend-elle la mesure des répercussions matérielles qui toucheront toute une famille ?

Afin que les adversaires du Front National comprennent que rien ne saurait nous contraindre au silence, nous devons démontrer notre soutien à « Alex », unique victime de cette affaire :

- Si chaque fédération accepte de lui envoyer 50 €, son action politique n’en sera que renforcée.

- Le reste pourra être compensé par les dons individuels des militants : à raison de 10, 20 € ou davantage en fonction de la situation de chacun, nous pouvons espérer permettre à notre ami de poursuivre la lutte politique à nos côtés.

- Il est bien évidemment pas question de lui payer son amende, ce que la Loi interdit fermement.

- Chèques à adresser à : Alexandre Simonnot – 1, rue Jean XXIII – 95150 Taverny.

D’avance, un grand merci aux patriotes.

9 septembre 2010

9 septembre, 2010 à 18:40 | Commentaires (0) | Permalien


http://vivianericard.unblog.fr (FN des Bouches-du-Rhône )

55151852887611df8a7e175e1fe7087c.jpg Michel Vauzelle (à droite) avec Sylvie Andrieux (à gauche)

Marianne.fr : Le président de la Région Paca, Michel Vauzelle, sera entendu comme témoin ce jeudi dans l’affaire des subventions régionales à des associations jugées fictives des quartiers Nord de Marseille. Le 8 juillet dernier, la députée socialiste, Sylvie Andrieux, avait été mise en examen.

L’affaire des subventions de la Région Provence – Alpes – Côte d’Azur à des associations des quartiers Nord de Marseille prend un nouveau tournant. Jusque-là, le président du Conseil régional, le socialiste Michel Vauzelle, était passé entre les gouttes. Mais jeudi, il sera entendu comme témoin, accompagné de son avocat, par le juge d’instruction Franck Landou. « Très affecté sur le plan humain, mais serein sur le fond du dossier », explique un proche, le patron de la Région Paca l’a annoncé au cours d’une réunion, lundi soir, aux élus socialistes, communistes et écologistes de sa majorité. 

Vingt-trois personnes ont déjà été mises en examen dans cette affaire dont Sylvie Andrieux, ancienne vice-présidente de la Région à la Politique de la ville et députée de la circonscription où étaient situées les associations jugées fictives qui auraient bénéficié, à des fins électoralistes, de près de 740 000 euros de subventions régionales. Entendu le 8 juillet dernier par le magistrat en charge de l’instruction judiciaire, Sylvie Andrieux se serait déchargée sur Michel Vauzelle expliquant que le rôle qu’elle avait au sein de l’exécutif régional « était l’équivalent de celui de la reine d’Angleterre »… En outre, l’ancien directeur de cabinet du Michel Vauzelle, Franck Dumontel a, lui, déjà été mis en examen dans ce dossier.

L’audition prochaine du président socialiste de la Région Paca ne manquera pas d’être utilisée par l’UMP. Début juillet, plusieurs responsables de la majorité gouvernementale avaient tenté d’en faire un contre-feu à l’affaire Woerth. Dans une interview au Figaro,  Thierry Mariani, député du Vaucluse et candidat malheureux à la présidence de la Région Paca, avait par exemple déclaré qu’« avant de donner des leçons de moralité, Martine Aubry ferait bien de faire le ménage dans son propre parti… » L’entourage de Michel Vauzelle fait valoir que le Conseil régional s’est très tôt constitué partie civile dans cette affaire. Mais à l’Hôtel de Région, on craint que l’audition ne débouche sur une mise en examen.

Posté par Fredusud le 8 septembre 2010

9 septembre, 2010 à 18:32 | Commentaires (0) | Permalien


http://flamme-aveyronnaise.over-blog.com/

 

Aude : un retraité narbonnais lapidé par des jeunes

Le retraité de 67 ans est tombé dans le coma quelques jours après l’agression. Depuis hier matin, Guy Trilles, 67 ans, est dans le coma. Victime d’un arrêt cardiaque, le paisible retraité narbonnais est soigné au service réanimation de l’hôpital de la ville. Les médecins à son chevet ont engagé le pronostic vital.

Le sexagénaire a été victime d’une agression particulièrement choquante. C’était le soir du dimanche 18 avril. Guy Trilles, qui a été peintre employé aux services techniques de la mairie de Narbonne, aujourd’hui à la retraite, décide d’aller promener son petit caniche. Mais, juste au bas de son immeuble situé rue Émile-Eudes, non loin du quartier « sensible » de Saint-Jean Saint-Pierre, il est violemment pris à partie par une bande de jeunes.

Son fils Frédéric raconte : « L’un des jeunes lui a crié : « Aujourd’hui c’est ton tour ! » Ils lui ont jeté des pierres. Mon père s’est retourné et leur a demandé : « Mais qu’est-ce que je vous ai fait ? » Il a alors pris une pierre en pleine figure. Il a saigné durant trois heures. Son œil gauche était atteint. » Le malheureux a été conduit dans une clinique pour être soigné, avant de regagner son domicile. Mais plus rien n’était pareil pour Guy Trilles. « Il était vraiment en état de choc, explique son fils. Il ne comprenait pas cette agression complètement gratuite. Il s’est senti mal. Mon père ne mangeait plus et ne dormait plus. Il vomissait tout le temps. »

Quelques jours plus tard, le sexagénaire, dont l’état de santé s’était sérieusement dégradé, est allé consulter son médecin traitant. Qui, vu son état, a immédiatement décidé d’appeler les sapeurs-pompiers. A son arrivée aux urgences de l’hôpital, Guy Trilles a fait un arrêt cardiaque. « Pendant 48 minutes, ils ont essayé de le réanimer, indique son fils. En vain. Mon père avait attrapé un staphylocoque. Plusieurs organes étaient touchés. Le foie, les reins. Il a dû être placé sous respirateur artificiel et un appareil remplace ses reins. Aujourd’hui, il dépend des machines. »

 S’il est difficile de faire un lien direct entre l’état de santé très dégradé de la victime et les jets de pierre, Frédéric Trilles, son fils, est révolté : « Il a une petite chance de s’en sortir. On nous a dit qu’il pouvait vivre deux ou trois jours, et avoir des séquelles énormes. Je perds mon père pour une connerie ! J’espère que la police va les attraper et qu’ils vont payer pour ça ! »

La famille de la victime a déposé une plainte au commissariat de Narbonne. On ne savait pas, hier soir, si les agresseurs avaient été identifiés. Si l’on s’en tient à ce qu’a crié la bande (« Aujourd’hui, c’est ton tour ! »), cette lapidation en pleine rue ne serait pas la première.

La France est confronté à une hausse irrépressible des « atteintes à l’intégrité physique » (vols avec violence, coups et blessures, menaces et chantages…). Nicolas Sarkosy a voulu bomber le torse sur le thème de l’insécurité qui n’en finit plus de s’aggraver et d’exploser. Or, le problème est qu’une fois de plus il a usé durement du verbe pour mieux masquer l’inaction et son échec à juguler cette violence

Nous devons de manière urgente agir contre l’insécurité. Mais pour cela le gouvernement doit absolument stopper la suppression des effectifs dans la police et également au sein de la gendarmerie, en rendant sa véritable définition au mot justice et à être ferme vis à vis des délinquants. Le Front national est le seul mouvement qui n’est jamais menti aux français depuis 40 ans. La droite nationale est déterminé d’appliquer la seule politique qui convienne face à ce fléau qu’est l’insécurité, à savoir la tolérance zéro. Le Front national de l’Aveyron est déterminé à oeuvrer pour ce combat avec une détermination sans faille.

 Sébastien Fnj12  le Mercredi 28 avril 2010

(le blogue n’existe plus, dommage)

9 septembre, 2010 à 18:27 | Commentaires (0) | Permalien


http://front-national-11.over-blog.com/

 

Une entente parfaite.

Ce week end, à Saint Laurent du Var, s’est tenue une séance de formation pour les élus régionaux du Front National, ainsi que le dernier Conseil National présidé par Jean Marie LEPEN.

A cette occasion l’ensemble des élus du FN ont pu constater que l’ambiance au sein du mouvement est excellente. Dans toutes les fédérations les adhésions affluent, et bien que chaque élus aient choisi de soutenir l’un ou l’autre des candidats à la présidence du FN, la campagne interne entre Bruno GOLLNISH et Marine LEPEN se déroule dans un total respect.

Chacun à son équipe et son calendrier de campagne. Les adhérents du FN choisiront leur président et ainsi leur candidat à l’élection présidentielle de 2012, les 15 et 16 janvier 2011 lors du Congrès de Tours.

 

Dimanche 5 septembre 2010 7 05 /09 /2010 

 

9 septembre, 2010 à 0:30 | Commentaires (0) | Permalien


http://www.fn06.net

Communiqué de presse de Lydia Schénardi – Conseiller Régional Secrétaire départemental FN-06

 16 août 2010

 Le Front national et les élus régionaux des Alpes-Maritimes sont interloqués par les déclarations de Monsieur Estrosi, député maire de Nice. Comment peut-on conseiller l’installation de télésurveillance soi-disant pour faire diminuer la délinquance dans les communes, voire sanctionner celles qui ne seraient pas assez équipées, alors que Nice est une des villes les moins sécurisées ! Il suffit d’arriver dans le département, de se brancher sur la radio d’information 107.7 et vous avez tout compris sur la situation sécuritaire de la cinquième ville de France 

 On vous conseille en français, en anglais, en allemand… de verrouiller les portes des voitures, de faire attention aux objets, sacs appareils photos laissés sur les banquettes. Le far west !

 Monsieur Estrosi, que le gouvernement que vous représentez prennent des mesures sérieuses vis à vis de la délinquance plutôt que de prononcer de vagues discours sans aucun effet ni suivi, que la justice applique déjà les lois qui existent dans le domaine de la délinquance et de la criminalité, que les peines soient effectuées, que les récidivistes soient fortement sanctionnés… Vous constaterez alors que si les peines sont dissuasives, la délinquance devrait diminuer et le nombre des victimes décroître.

Mais il n’y a plus dans notre pays, de volonté politique pour mener une telle action.

8 septembre, 2010 à 20:10 | Commentaires (0) | Permalien


http://www.fnjeunesse.fr/

COMPTE-RENDU DE LA CONFÉRENCE DU FRONT NATIONAL DE LA JEUNESSE « POURQUOI NOUS NOUS BATTONS »

COMPTE-RENDU DE LA CONFÉRENCE DU FRONT NATIONAL DE LA JEUNESSE «  POURQUOI NOUS NOUS BATTONS »

Les 24 et 30 Juillet 2010, Grégory Gennaro, membre de la coordination nationale du FNJ et chargé du Pôle « Communication, stratégie et Internet », a animé avec l’aide de Sébastien Bonnier, Alain Chamberlain, Adrien Grosjean et Lionel Tivoli, deux conférences dans les permanences respectives du Front National des Alpes Maritimes et du Front National des Bouches du Rhône sur le thème de : « Pourquoi nous nous battons ». Ces Rendez-vous patriotiques furent sans conteste un succès, puisqu’ils permirent de réunir pas moins de trente Jeunes militants dans chacune des fédérations.

Nous avons également eu le plaisir d’accueillir à la conférence de Marseille les conseillers régionaux Stéphane Ravier et Marie Claude Aucouturier ainsi que le secrétaire départemental des Bouches du Rhône et également conseiller régional, Laurent Comas qui en guise d’introduction, a fait valoir l’importance de l’implication de la jeunesse dans le combat politique.

C’est au travers d’un argumentaire étayé d’exemples historiques que Grégory Gennaro mit en lumière l’importance capitale que revêtait le combat politique dans la vie du jeune Français à l’heure actuelle, ainsi que l’impérieuse nécessité de son implication au sursaut patriotique tant clamé depuis plus de trente ans par le Front National. La qualité de l’exposé n’a pas laissé indifférent le public sortit requinqué de ces soirées militantes et prêt à affronter les prochaines échéances électorales avec courage et ténacité !

A l’issu de la conférence de Nice, un Barbecue a été organisé autour du lac du Broc ; moment fraternel de discussions dans un cadre convivial. Enfin, la Fédération de Marseille avait préparé après l’intervention brillante de Grégory Gennaro, un apéritif dînatoire afin de permettre aux jeunes patriotes d’échanger leurs coordonnées dans l’optique de préparer les actions militantes à venir.

Pour conclure : deux rassemblements prometteurs qui engendreront nous l’espérons, un militantisme dynamique au service de la noble cause qui nous anime : La France !

8 septembre, 2010 à 15:55 | Commentaires (0) | Permalien


http://www.frontnational.com/

Conseil National du FN : Reportage photo

Bookmark  and Share

Le Front National était réuni en Conseil National samedi 4 septembre 2010 à Saint-Laurent-du-Var.

Vous pouvez retrouver sur le site du Front National :

La vidéo et le texte du discours de Jean-Marie Le Pen

- Le texte du discours de Marine Le Pen

- Un reportage de Nice Matin sur cette journée

Le reportage de France 3 PACA

L’interview de Marine Le Pen sur BFM TV

Un reportage photo a par ailleurs été réalisé :

, ici :

 

« http://www.frontnational.com/wp-content/uploads/imagerotator.swf » Bookmark and  Share

8 septembre, 2010 à 13:40 | Commentaires (0) | Permalien


http://www.gollnisch.com/

Les députés à l’amende: le ridicule tue-t-il encore?

Bookmark and Share

http://www.gollnisch.com/ GOLLNISCH-BIS20 Communiqué de Bruno Gollnisch

 Effrayée par la perspective d’un fort absentéisme, la Conférence des Présidents des groupes politiques du Parlement européen a décidé de mettre à l’amende les députés qui sècheraient le premier discours de M. Barroso sur « l’état de l’Union ». Et de vérifier par trois fois, en cours de séance (au milieu du discours ?), la présence de chacun, afin d’éviter la triche. Mesure absurde, ridicule et infantilisante, propre à susciter, par réaction, le boycott.

 Je crois avoir compris que ni le Président du Conseil européen, M. Van Rompuy, ni Mme Ashton, Haut représentant pour les affaires étrangères, ne feront le voyage pour écouter le Président de la Commission. Quant à la présidence tournante belge, elle pourrait avoir d’autres choses à faire elle aussi, après les derniers rebondissements de la crise politique en Belgique. Seront-ils eux aussi mis à l’amende ?

 Au delà de son ridicule, cette décision démontre surtout un manque de confiance navrant dans l’intérêt et la profondeur du discours de M. Barroso. A sa place, je m’en inquièterais.

8 septembre, 2010 à 13:32 | Commentaires (0) | Permalien


Présentation du blogue

Avec ce blogue, j’essaierai de faire à la fois l’inventaire des blogues du Front et de publier leurs activités au jour le jour.

Pat

7 septembre, 2010 à 19:48 | Commentaires (0) | Permalien


1...8687888990